Les répondants sont libres de proposer toutes idées de chantiers, le groupement a aujourd’hui pré-identifié les chantiers suivants :

Chantier n°1 : Organisation du cadre de groupements d’achat sur les équipements et utilités

Le but du groupe de travail sera de structurer un ou plusieurs cahiers des charges pour le groupement d’achats de consommables, d’équipements et/ou d’utilités (e.g. électricité).

Les besoins des agriculteurs seront donc collectés. Un agrégateur de demande sera ensuite intégré au chantier pour déterminer le scénario de groupement d’achat (conditions d’achat, volumes nécessaires, besoin de standardisation, identifier l’impact potentiel sur l’opération…) et les gains possibles sur les différents postes.

Le cahier des charges sera ensuite écrit en collaboration entre les agriculteurs volontaires et l’agrégateur de demande, avec le support d’ENEA et Argon.

N.B : Le groupement sera aussi attentif aux recommandations des acteurs de la filière identifiées via la plateforme de contribution.

Chantier n°2 : Rationalisation des contrats de maintenance

Afin que les exploitants puissent maintenir leur unité de la manière la plus efficace en termes de temps, d’efficacité et de coûts, l’organisation d’une démarche de rationalisation de la maintenance est envisagée afin :

  • D’internaliser davantage d’opérations (formation) ;
  • De standardiser les contrats et les clauses ;
  • De rationaliser les opérations de maintenance et identifier les solutions associées ;
  • De développer d’autres pistes de travail à proposer.

Dans cette optique, des entretiens et des ateliers de travail permettront de cartographier le besoin des agriculteurs et les premières solutions à mettre en place. Les solutions proposées seront analysées sous forme de retours d’expérience et les bonnes pratiques en termes de maintenance seront capitalisées (en particulier concernant les actions internalisables).

N.B : Le groupement sera aussi attentif aux recommandations des acteurs de la filière identifiées via la plateforme de contribution.

Chantier n° 3 : Identification des technologies et des bonnes pratiques en termes de prétraitement des intrants

Le but du chantier sera de communiquer sur les bonnes pratiques/technologies en termes de stockage des intrants et pré-traitement et de présenter les solutions de pré-traitement les plus efficaces au regard de plusieurs mix d’intrants spécifiques.

N.B : Le groupement sera aussi attentif aux recommandations des acteurs de la filière identifiées dans la plateforme de contribution et liées au sujet du prétraitement des intrants.

L’organisation prévue pour pouvoir collecter des bonnes pratiques intéressantes et réplicables est la suivante :

  • Table ronde avec des exploitants agriculteurs et des constructeurs
  • Rédaction d’un livret de bonnes pratiques
  • Validation par les acteurs de la table ronde des messages clés

L’organisation prévue pour faire un état de l’art des solutions de pré-traitement ayant fait leurs preuves sur des mix d’intrants spécifiques est la suivante :

  • Identification par ENEA des principaux fournisseurs de solutions innovantes
  • Entretiens individuels avec les acteurs
  • Rédaction d’un support regroupant et comparant l’intérêt des prétraitements selon les mix d’intrants (une étude complémentaire pourra être nécessaire pour comparer certaines technologies via des tests terrain)

Chantier n° 4 : Optimisation des coûts et de la production du biométhane dans le méthaniseur

Les objectifs du chantier pourraient être :

  • D’optimiser la production du biométhane sur l’étape de méthanisation via des actions comme un livret des bonnes pratiques ou une étude de la biologie du réacteur
  • De réduire le CAPEX via une enquête sur la construction des méthaniseurs (notamment sur le génie civil)
  • … (autres pistes proposées par les répondants à la plateforme de contribution)

N.B : Le groupement sera aussi attentif aux recommandations des acteurs de la filière identifiées via la plateforme de contribution et liées à l’étape de méthanisation.

L’organisation reste à définir selon le ou les axes d’étude choisis pour ce chantier.

Chantier n° 5 : Définition d’un cahier des charges d’une installation optimisée et standardisée suivant un ou plusieurs mix d’intrants fixés

Les objectifs du chantier pourraient être :

  • D’optimiser et de standardiser les phases de développement de designer les blocs process des unités via une étude Design-to-Cost afin de se reposer la question des fonctions de chaque bloc process
  • De définir les besoins de standardisation qui permettraient des économies en OPEX et en CAPEX
  • … (autres pistes proposées par les répondants à la plateforme de contribution)

N.B : Le groupement sera aussi attentif aux recommandations des acteurs de la filière identifiées via la plateforme de contribution.

L’organisation est encore à définir selon le ou les axes d’étude choisis pour ce chantier.

Chantier n° 6 : Étude technico-économique du système mutualisé d’épuration et d’injection pour l’optimisation technique et économique de ces deux fonctions

Ce chantier a pour objectif l’accompagnement d’acteurs disposant d’une expérience éprouvée concernant l’épuration de biogaz ou l’injection de biométhane afin de leur permettre d’accélérer le développement et la mise sur le marché d’un système mutualisant ces deux fonctions.

La pré constitution d’un groupe disposant de la combinaison d’expériences sur les deux fonctions facilitera la réussite de ce chantier et serait considéré comme un avantage.

Argon Consulting apportera son expertise méthodologique dans la conduite de démarches « Design-to-Cost ». Les bénéfices de cette démarche sont :

  • De structurer la démarche de conception par une approche fonctionnelle et basée sur un modèle de coût ;
  • De générer des idées de rupture par la mise en commun d’expertises sur l’ensemble de la chaine de valeur et sur les deux fonctions ;
  • D’explorer plus rapidement le champ des solutions envisageables ;
  • De faciliter la prise de décision.

GRDF contribuera lorsque nécessaire quant aux besoins et exigences du réseau de gaz sur la fonction « injection ».

N.B : Le groupement sera aussi attentif aux recommandations des acteurs de la filière identifiées via la plateforme de contribution.